La presse en parle

18 novembre 2016

Bourse : l'actionnariat individuel ne cesse de reculer en France

Le nombre d'actionnaires particuliers est passé de 3,7 à 3 millions en France en deux ans. Un risque pour le financement de l'économie.

​Ils ne sont plus que 3 millions. Trois millions d'actionnaires individuels en France, selon la dernière étude de Kantar TNS pour le compte de l'Autorité des marchés financiers. Si la période dorée de l'actionnariat populaire appartient depuis longtemps au passé (7,1 millions de particuliers détenteurs d'actions avant la crise financière, la baisse ne se tarit pas. Ils étaient en effet encore 3,7 millions en 2014, selon ce même sondage. Le taux de détention d'action est passé de 13,8 % en 2008 à 6,2 % en mars 2016 (6,6 % un an plus tôt). Cette désaffection se retrouve dans les types de produits détenus par les Français. Ils ne sont plus que 6,8 % à avoir un PEA (7,1 % en 2015) et seulement 2,5 % déclarent détenir un fonds investi en actions, trois fois moins qu'en 2008. En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0211504344288-bourse-lactionnariat-individuel-ne-cesse-de-reculer-en-france-2043805.php#ivEu3fGs0BooBODU.99